Et me revoici le nez dans mes lectures "scolaires/professionnelles". Ici, le but était de constituer une liste de bons romans de littérature jeunesse sur la légende arthurienne et les chevaliers de la Table Ronde. En tête venait naturellement Le roi Arthur, de Morpurgo, roman qui avait fait mes délices dans mon enfance et que je relis toujours avec autant de plaisir. Mais j'ai dû écumer les sites pédagogiques et autres fora pour pouvoir proposer d'autres titres à mes élèves de cinquième pour leur première lecture cursive (ndlr : lecture cursive = lecture personnelle, souvent évaluée par une fiche de lecture). 

Plusieurs sources me conseillaient cette série, Graal, par un écrivain français, Christian de Montella. Allons-y donc pour le premier tome, "Le chevalier sans nom". 

Bonne surprise : c'est non seulement un roman bien écrit, à la langue fluide mais sans facilités, mais c'est aussi une très bonne adaptation du Chevalier à la charrette de Chrétien de Troyes (qui n'est autre que l'histoire de Lancelot, désolée de briser le suspense). La composition du récit de Montella est très fidèle à celle de l'original médiéval, si j'en crois mes souvenirs. Les épisodes s'y retrouvent : la fameuse charrette infâmante pour les chevaliers - en effet, seuls les brigands voyagent sur des charrettes, exposés aux quolibets ou à la haine des villageois devant lesquels ils circulent - que Lancelot choisit néanmoins pour approcher au plus vite de sa dame, Guenièvre, l'épisode du pont de l'Epée, les dalles mortuaires portant les noms des chevaliers d'Arthur... 

Cet ouvrage remplit donc tout à fait son rôle : initier les jeunes lecteurs à la légende arthurienne, dans un récit qui ne procède qu'aux aménagements strictement nécessaires pour rendre l'histoire accessible aux adolescents. 

Et l'avantage, c'est que si on en re-veut, y'en re-n'a ! (trois autres tomes, et, je crois, une autre série appelée Graal noir)