Mosaïque 1% rentrée littéraire 2016

Oui, oui, vous avez bien lu : 2016. Je le rappelle, la petite Mu n'est pas une blogueuse comme les autres : elle préfère les petits formats (et les petits prix) des livres de poche et aime parcourir les rayonnages de sa médiathèque. Du coup, forcément, elle n'est pas très à la page sur les nouveautés. Mais d'autres font ça très bien (je vous renvoie par exemple vers le Bricabook de Leiloona, blogueuse de qualité et influente). 

Donc la petite Mu, elle réussit le challenge 1% rentrée littéraire (qu'on trouve notamment sur le blog Délivrer des livres), mais un an plus tard. J'en suis la première surprise, mais il se trouve que, oui, de livres offerts en envies tardives, il se trouve qu'aujourd'hui, j'ai lu 6 titres de la rentrée littéraire 2016. Il y avait environ 650 livres parus, j'atteins donc 0,9%. Trichons un peu en ajoutons un livre paru en octobre 2016, et paf, ça fait 1% ! 

Parmi les sept lauréats, des succès et des auteurs attendus : 

Andreï Makine, L'archipel d'une autre vie ;
Gaël Faye, Petit pays (pas de chronique, car lu à une époque où j'avais peu de temps pour écrire ; un peu difficile au premier abord, assez prenant ensuite ; ensuite j'ai découvert que Gaël Faye était un rappeur, et, franchement, j'aime beaucoup ce qu'il fait. "Petit pays" est une chanson en plus d'être un livre, et elle est magnifique : écoutez-la puis laissez défiler les autres titres de cet artiste talentueux) ;
Leïla Slimani, Chanson douce (même chose ; un roman fort qui remplit son objectif).

Et des découvertes personnelles :

Harry Parker, Anatomie d'un soldat  ;
Sophie Adriansen, Le syndrome de la vitre étoilée ;
Katherine Dunn, Amour monstre (chronique à venir... un jour ! Car il y a énormément de choses à dire sur cet ovni littéraire, au carrefour de Maupassant et d'Armistead Maupin) ;
Claire Bennett, Le journal intime de Baby George (le petit dernier d'octobre).

Relèverai-je le challenge de la rentrée littéraire 2017 ? Rien n'est moins sûr ! Je vais l'amorcer avec le dernier roman de Marc Dugain, découvert dans La grande librairie, mais ensuite...

Allez, une petite liste d'envies pour la route. Pour leurs auteurs : 

Christophe Honoré, Ton père (je l'adore en cinéaste, mais bizarrement je n'ai encore jamais rien lu de lui) ; François-Henri Désérable (découvert avec Evariste), Un certain M. Piekielny ; Timothée de Fombelle, Neverland ;  Ron Rash (jamais lu mais son nom me revient à l'époque où je lisais pas mal de littérature américaine, Elwood Reid, David Treuer, Dan Chaon...), Par le vent pleuré

Pour les histoires :

Isabelle Monnin, Mistral perdu ou les événements (une histoire de famille) ; Kaouther Adimi, Nos richesses (une histoire de livres) ; Léonor de Récondo, Point cardinal (une histoire de transformation). 

 

Réponse dans un an !